Eté frappé 2018 à Mâcon

Publié le 9 mai 2018

Du 21 juin au 31 août, un programme d'animations riche et varié ! Tête d'affiche de cette édition 2018 : Dany Brillant.

Chaque année est marquée par plusieurs temps forts de la vie mâconnaise : le salon des vins, contes et lumières, le printemps des boutiques, le marché des plaisirs gourmands.

Mais un grand évènement rassemble encore plus de monde, fédérant un large public : l’Eté Frappé.

Près de deux mois d’animations gratuites dans la Cité Lamartine, en période estivale. Un succès indéniable, qui regroupe des milliers de personnes sur l’Esplanade Lamartine, avec invariablement deux têtes d’affiche : la première mettant en avant un jeune talent émergeant, le second pour valoriser un artiste confirmé.

De quoi plaire à toutes les générations !

Par le passé, la municipalité a eu du flair en faisant venir sur scène des artistes inconnus devenus depuis des stars, comme Stromae, Gaétan Roussel ou encore Lilly Wood and the Prick. Le record d’affluence étant détenu à ce jour par l’interprète de "Formidable" et "Alors on danse".

Près de 10 000 personnes rassemblées sur la place centrale de la Cité Lamartine.

Citons également parmi les autres têtes d’affiches qui se sont produites dans ce cadre le regretté Michel Delpech, Axelle Red.

La tête d'affiche de cette édition 2018 sera Dany Brillant. Lorsque sort Suzette en 1991, l'artiste tient enfin son grand succès. L’engouement est immédiat. L'album dépassera les 350 000 exemplaires vendus et les singles suivants Y’a qu’les filles qui m’intéressent et Viens à Saint-Germain qui confirment son succès, Dany Brillant est encore — pour beaucoup — l'homme d'une seule chanson : Suzette. Pourtant, au fil des ans, il dévoile son amour pour le jazz et l'univers latino : Tango, mambo, swing, bossa, rock, slow. Nul doute que sa bonne humeur contagieuse fera merveille sur l'Esplanade Lamartine. Une ambiance "caliente" pour les habitants de la Cité Lamartine ! 

Comme chaque année, la ville de Mâcon ne se limite pas à organiser ses propres évènements, mais offre son soutien logistique et financier aux nombreux partenaires qui proposent des manifestations. La Cave à Musique , le club de jazz Crescent, le conservatoire Edgar Varèse, Art en liberté, l’association Fast&Loud, Climbing Crew, Milles pattes et l’Entente Athlétique Mâconnaise.

La fête de la musique pendant deux jours, le festival international de jazz, le festival Nuits d’été (musique classique), le grand concert de l’orchestre symphonique de Mâcon, le festival de hard rock, la battle internationale de hip hop et les concerts de la cave à Musique auront de nouveau rendez-vous avec le public mâconnais.

Sans omettre de nombreuses animations comme la projection de films en plein air et des animations sous la ginguette.

Plus que jamais, l’été frappé 2018 à Mâcon s’annonce festif et fédérateur. 

Hervé Troccaz

> Le site officiel de la ville de Mâcon

Programme complet de l'Eté Frappé 2018 à Mâcon

Jeudi 21 juin dès 20 h 15 sur l'Esplanade Lamartine

Ill River

Dès que le batteur aura compté « One, Two, Three, Four », vous serez définitivement emporté par le courant d’Ill River et de son rock US garanti pur origine. Distillée dans une eau de source naturelle limpide, la musique du groupe associe les parfums de guitares, de claviers, de solides rythmiques àla fragrance inimitable d’un songwriter et frontman d’exception. Non, après ces quatre coups, l’âme de Cary T Brown et de ses acolytes ne vous lâchera plus et vous en redemanderez. La musique du combo est un rock authentique, incisif, brut qui ne saurait mentir. Pour les fans de rock classique U.S. des Eagles, Springsteen, Petty ou le blues rock anglais de Led Zepplin, Pink Floyd ou Les Stones.

A-Wa

Un beat hip-hop et électro, un chant de sirènes qui nous ensorcèlent dans un dialecte oriental, des robes colorées, des sneakers et des longs cheveux bruns. C’est la recette originale que les trois sœurs de A-Wa appliquent. En découle une world musique résolument moderne et entêtante. Tout droit sortie des confins du désert du Shahart (Israël), leur musique est le croisement d’une tradition orale yéménite et d’une pop groove urbaine arabisante. Elles font danser leur public, dans une énergie haute en couleur, avec leurs reprises de chansons traditionnelles yéménites. Ces trois sœurs-là n’ont pas fini de nous surprendre. Et de nous faire dire « oui » !

Samedi 23 juin / À partir de 15h et en soirée / Centre-ville

Les Chanteurs des rues lanceront cette 36e édition de la fête de la musique en déambulant dans le centre-ville à partir de 15h.
En soirée plus d’une trentaine de groupes amateurs ou profession- nels se produiront sur les différentes places du centre-ville (Carnot,

Émile-Violet, Esplanade Lamartine et St-Pierre) et dans les bars. Alors, venez vite découvrir les talents locaux.

10h > 12h - 14h > 18h / Médiathèque

La Fête de la musique, c’est aussi à la médiathèque ! L’espace musique s’ouvre aux musiciens amateurs de tout style en proposant une scène ouverte à tous. Prestation limitée à 30 minutes, en solo ou petite formation non amplifiée. Piano droit fourni.Inscription préalable à music@ville-macon.fr.

À partir de 20h / Place Saint-Pierre

• Les Mousquetaires de la chanson (chanson française)• Atrium (pop-rock)• Claude et Tennessee (hommage à Johnny Hallyday)

Vendredi 29 juin / Dès 20 h 30 / Esplanade Lamartine Made in Mâcon

Parking Lamartine ouvert jusqu’à la fin des concerts

Trhyton (Hard-rock, métal)

Les influences très larges des musiciens se font ressentir à travers des musiques dynamiques ponctuées de chansons plus calmes. Derrière ses textes écrits dans la langue de Molière, ce quatuor mâconnais aborde toutes sortes de thématiques allant de la joie de vivre aux douleurs de la vie, en passant par des concepts tels que le temps ou la guerre.

Mauve Célestine, ce sont quatre amis d’enfance réunis par la passion de la musique. Ils délivrent une pop shoegaze d’inspiration post-rock et post-punk.

The Bermudaz est né d’une simple envie de jouer ensemble. Les trois musiciens ve- nant d’univers musicaux différents, leur réunion ne pouvait qu’être explosive ! Sur scène le trio se révèle et transmet une énergie brute, communicative et généreuse, pour le plus grand plaisir des amateurs de déhanchés frénétiques.

(Indie-blues)

King Biscuit, c’est un peu l’histoire d’un road trip en DeLorean dans le delta du Mississippi. Le duo rouennais, deux one-man-band qui jouent des choses inouïes sur des instruments improbables. Ils sont allés puiser dans le vieux blues du Mississippi une musique totalement moderne. Comme si Jack White était normand...

MADE IN MACON

67

(Soul)

(Reggae)

Erik Arma, chanteur du groupe mâconnais Broussaï, décide de se lancer en 2017 dans une aventure solo. Inspiré par la période 70’s et les grands chanteurs de

reggae et de soul, il livre ici un disque qui allie sonorités vintage et modernité. Artiste toujours engagé, il aborde des thèmes actuels et sociaux.

Emmenés par la voix envoûtante et l’énergie féline de la séduisante et charismatique riot girl Ciara Thompson, les Buttshakers nous délivrent une soul chaude et crue qui lorgne sur le blues et les rythmes addictifs qu’ils affectionnent tant. Un rythm’n blues avec une touche de garage et une forte dose de sex-appeal font de leurs chansons des hits puissants, transformant leurs shows en furieux dancefloors.

Les photos Eté frappé 2018 à Mâcon