Théâtre de Villefranche-sur-Saône : interview d'Alain Moreau / Saison 2016-2017

Publié le 23 juin 2016

Directeur du Théatre de Villefranche-sur-Saône depuis trois décennies, Alain Moreau revient pour Sortir à Mâcon sur les grandes tendances de la saison 2016/2017. Entretien avec un homme ouvert d’esprit.

Sortir à Mâcon : Quel bilan tirez-vous de l’année écoulée ?

Alain Moreau : nous sommes très satisfaits. Après le record de la saison 2014/2015, nous égalons sensiblement les mêmes chiffres, soit 40 000 spectateurs comptabilisés. Nous atteignons toutefois un point d’équilibre. Nous pourrons difficilement dépasser ces chiffres, avec un taux de remplissage de 90 % et une jauge de 699 places. Autre motif de satisfaction : nous comptons 4000 abonnés. Un public fidèle !

Sortir à Mâcon : Qui fréquente votre théâtre ?

Alain Moreau : les habitants de Villefranche-sur-Saône bien entendu. Mais aussi des spectateurs venant des communes avoisinantes comme l’Ain, Lyon, le Beaujolais et le Mâconnais.

Sortir à Mâcon : Quelle est la singularité du Théâtre de Villefranche-sur-Saône dans un paysage local déjà bien fourni ?

Alain Moreau : sans forfanterie, le Théâtre de Villefranche-sur-Saône cumule de nombreuses qualités. Nous proposons une programmation généraliste capable de toucher tous les publics. Toutes les disciplines sont représentées : théâtre, musique, danse. Notre singularité est de proposer un festival, celui des Nouvelles Voix en Beaujolais, mettant en valeur les nouveaux talents de la chanson française. Autre point fort : nous avons une démarche d’éducation artistique. Chaque année, plus de 10 000 enfants assistent à des spectacles durant leur temps scolaire. Nous avons initié ce projet avec la chanteuse Camille, un projet en itinérance, dans des endroits éloignés de la culture, comme dans des fermes. Cela contribue à toucher de nouveaux publics. Par ailleurs nous proposons des artistes de grande qualité, qui ne sont pas programmés dans la région, à l’instar de Mélody Gardot. C’est une proposition à caractère exceptionnelle, compte-tenu de la notoriété de certains artistes. Bref, nous sommes un théâtre à taille humaine, installé de manière durable dans la région.

Sortir à Mâcon : Cela fait désormais près de 27 ans que vous dirigez le Théâtre de Villefranche-sur-Saône. Qu’est-ce qui a changé en trois décennies ?

Alain Moreau : lorsque je suis arrivé à Villefranche-sur-Saône, le théâtre était en mauvais état. Nous étions en 1992 et il a fallu imposer ce projet, convaincre des partenaires publics et privés, mais aussi fidéliser un public. La ville a depuis beaucoup changé. Elle est en train de s’ouvrir sur la grande région lyonnaise. C’est une cité ouverte et de plus en plus ouverte, tournée vers l’extérieur. Nous accueillons ainsi des créations du TNP, du Théâtre des Célestins, d’Ambronay. Je viens de Rochefort-sur-mer, et dès mon arrivée, je n’ai eu aucun problème à pratiquer cette politique d’ouverture ! Nous avons tissé des liens très forts avec nos homologues de Lyon notamment.

Sortir à Mâcon : Vous semblez accorder une grande importance aux stages et ateliers !

Alain Moreau : cela fait parti de notre action culturelle, permet d’alimenter la curiosité, d’aider à la compréhension des œuvres que les spectateurs viennent voir. Grâce aux stages de flamenco et d’acrobatie, on rentre dans la vie quotidienne des gens. Cela contribue à l’éducation du spectateur. Nous tenons également des conventions avec des publics éloignés du Théâtre de Villefranche comme les maisons d’arrêt.

Sortir à Mâcon : Quelles sont les tendances de la nouvelle édition des Nouvelles voix en Beaujolais ?

Alain Moreau : je constate un métissage de plus en plus fort des musiques actuelles. Les frontières ne sont plus aussi marquées qu’auparavant. Il y a de plus en plus d’instruments, de machines sur scène. Les genres musicaux fusionnent ! La chanson de papa, c’est fini ! Cette créativité, cette effervescence font plaisir à voir. Nous faisons un gros travail de terrain en cherchant de nouveaux talents dans les tremplins. J’ai eu un coup de cœur pour ALA.NI, qui à mon sens demeure une des plus belles voix actuelles. Au-delà du festival, nous proposons d’autres concerts dans des lieux et communes extérieures comme Limas, Gleizé, Jassans. Mais aussi des show-case chez notre confrère Cultura. Tout cela contribue à donner de la visibilité à notre festival.

Sortir à Mâcon : Vous accordez une grande importance à la programmation jeune public. Pourquoi ?

Alain Moreau : les spectacles contribuent à la citoyenneté. Ils rendent les jeunes plus curieux, plus ouvertes d’esprit. Cela contribue au travail d’éducation artistique. Nous attirons également les parents avec une programmation spéciale famille. C’est autant de potentiels à partager !

Propos recueillis par Hervé Troccaz – Juin 2016

> Le site officiel du Théâtre de Villefranche-sur-Saône

Crédits photos :

André Robillard © Isabelle Thomas Moreau

Changer la vie © Georges Pacheco

Franito © Prisca Briquet

La crasse du tympan © Olivier Humeau

Dyonisos ©Roberto Frankenberg

Chotto Desh ©Jean-Louis Fernandez

Orchestre du CNSMD © Blaise Adilon

Des châteaux en Espagne © Kelig le Bars

Vincent Dedienne © Julien Benhamou

Pixel © Agathe Poupeney

Gogo Penguin ©Emily Dennison

Battlefield © Caroline Moreau

Georges & moi © Charles Berberian

Tartine Reverdy © Mathieu Linotte

Merlin – Quête du Graal ©Blandine Soulage-Rocca

50-50 Virevolt © Sylvain Faisan

Le carnaval jazz des animaux ©Maxime de Bollivier

L’opéra de quat’sous © Malte Martin atelier graphique assisté par Vassilis Kalokyris

Olivia Ruiz© Jean-Baptiste Mondino

La Mouette ©Arno Declair

Mick Holsbeke © Robert Etcheverry 

Gretel & Hansel © François-Xavier Gaudreault

Fleur de Cactus © Marcel Hartman

Jacky Terrasson ©Philippe Levy-Stab

Le Cantique des oiseaux ©J-M Lobbé

L’avaleur Robin Renucci © DR

La Grenouille avait raison © Hugues Anhes

Konono n°1 © Benoit Van Maele

Comment moi je ? © Fabien Bebrabandere

Ubu © Sébastien Normand

Le Petit chaperon rouge à l’Ouest ©Janusz Rewerski

Bagatelle © Inès Heinen




Festival Nouvelles Voix

Photo Hyphen Hyphen couv © Dominik Fusina

Tim Dup ©Jim Rosemberg

Tony Melvil & Usmar ©DR

Ala.ni ©Ira Rokka

Sarah Mikovski © Bruno Cariou

Fishbach ©Mélanie Bordas Aubiès

Nicolas Michaux ©Charlie de Keersmaecker

Bukatribe ©Gwendal LeFlem

Blick Bassy © Denis Rouvre

A-wa ©Hassan Hajjaj

Soom T © Bernard Benant

Gaël Faure © Hélène Pambrun

Norma © Adrien Cassignol

Grand Blanc ©Philippe Mazzoni

Last Train ©Boris Allin

The Shoes ©Yoann Lemoine

André Robillard © Isabelle Thomas Moreau

Changer la vie © Georges Pacheco

Franito © Prisca Briquet

La crasse du tympan © Olivier Humeau

Dyonisos ©Roberto Frankenberg

Chotto Desh ©Jean-Louis Fernandez

Orchestre du CNSMD © Blaise Adilon

Des châteaux en Espagne © Kelig le Bars

Vincent Dedienne © Julien Benhamou

Pixel © Agathe Poupeney

Gogo Penguin ©Emily Dennison

Battlefield © Caroline Moreau

Georges & moi © Charles Berberian

Tartine Reverdy © Mathieu Linotte

Merlin – Quête du Graal ©Blandine Soulage-Rocca

50-50 Virevolt © Sylvain Faisan

Le carnaval jazz des animaux ©Maxime de Bollivier

L’opéra de quat’sous © Malte Martin atelier graphique assisté par Vassilis Kalokyris

Olivia Ruiz© Jean-Baptiste Mondino

La Mouette ©Arno Declair

Mick Holsbeke © Robert Etcheverry 

Gretel & Hansel © François-Xavier Gaudreault

Fleur de Cactus © Marcel Hartman

Jacky Terrasson ©Philippe Levy-Stab

Le Cantique des oiseaux ©J-M Lobbé

L’avaleur Robin Renucci © DR

La Grenouille avait raison © Hugues Anhes

Konono n°1 © Benoit Van Maele

Comment moi je ? © Fabien Bebrabandere

Ubu © Sébastien Normand

Le Petit chaperon rouge à l’Ouest ©Janusz Rewerski

Bagatelle © Inès Heinen




Festival Nouvelles Voix

Photo Hyphen Hyphen couv © Dominik Fusina

Tim Dup ©Jim Rosemberg

Tony Melvil & Usmar ©DR

Ala.ni ©Ira Rokka

Sarah Mikovski © Bruno Cariou

Fishbach ©Mélanie Bordas Aubiès

Nicolas Michaux ©Charlie de Keersmaecker

Bukatribe ©Gwendal LeFlem

Blick Bassy © Denis Rouvre

A-wa ©Hassan Hajjaj

Soom T © Bernard Benant

Gaël Faure © Hélène Pambrun

Norma © Adrien Cassignol

Grand Blanc ©Philippe Mazzoni

Last Train ©Boris Allin

The Shoes ©Yoann Lemoine

Les photos Théâtre de Villefranche-sur-Saône : interview d'Alain Moreau / Saison 2016-2017